Société

Togo / L’imam Alfa Abdou Wahidou enfin retrouvé à la gendarmerie de Kara mais, l’angoisse demeure!

Alors que l’Imam Alassani Mohamed Djobo arrêté à Sokodé le lundi 16 octobre 2017 n’est pas encore libéré, un autre leader religieux l’Imam Alfa Abdou Wahidou a été discrètement enlevé le dimanche à 02 heures du matin à Bafilo. Des autorités locales de Bafilo, des organisations de défenses des droits de l’homme et des dignitaires religieux ont mis la pression et entrepris des recherches. L’Iman Abdou Wahidou a été finalement retrouvé mais des interrogations demeurent…

Ce second enlèvement d’un leader religieux musulman en l’espace de quelques jours dans des conditions quelque peu floues n’est pas du goût du Chef canton de Bafilo et des imams qui plaident pour la libération immédiate de Alfa Abdou Wahidou. D’après une source proche du dossier, il serait reproché à l’Imam de soutenir des « casses, saccages et incendies » lors des récentes manifestations dans la région. Selon une autorité locale de Bafilo, il sera libéré lorsque son innocence sera prouvée après des investigations. L’Imam est actuellement en détention à la gendarmerie de Kara. Les cadres musulmans et les associations de défense des droits de l’Homme condamnent les conditions d’arrestation et exigent sa libération.

« L’heure légale, à laquelle, sur mandat du parquet, une personne peut être arrêtée part du 6h du matin à 21h. L’arrestation de l’imam Alfa Abdoul Wahid de Bafilo viole également l’article 28 de notre constitution qui protège le domicile et l’article 17 al 1 et 2 du pacte international relatif aux droits civils et politiques, qui dispose : « Nul ne sera l’objet d’immixtion arbitraires ou illégales dans sa vie privée, sa famille, son domicile ou sa correspondance, ni d’atteintes illégales à son honneur et à sa réputation. Toute personne a droit à la protection de la loi contre de telles immixtions ou de telles atteintes » », a expliqué Assiba Johnson, président du REJADD.

Commentaire d'article

Umalis