Politique

Togo / La tentation est trop grande, l’UFC fait son entrée à la CENI !

Lors de la 4ème séance de la 2ème session ordinaire de cette année tenue ce mardi 24 Octobre 2017, l’Assemblée Nationale togolaise a procédé à la nomination d’un 13ème membre de la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI) pour le compte de l’opposition parlementaire. Il s’agit de Jean-Claude Atsou Homawoo de l’UFC.

Resté jusque-là dans le rang des autres partis de l’opposition parlementaire qui désapprouvent la mise en place d’une CENI et surtout l’organisation d’un référendum, le parti de Gilchrist Olympio, l’Union des Forces du Changement (UFC) semble avoir « retrouvé la raison » et a introduit à la dernière minute Jean-Claude Homawoo dans cette institution très controversé.

Bien que les 12 premiers élus dont 5 membres de la majorité présidentielle, 3 de la société civile et 3 membres de l’opposition extraparlementaire aient déjà pris fonction le vendredi dernier, l’UFC vient de prendre le train en marche. Pour l’heure, 4 sièges attribués aux autres formations de l’opposition parlementaire demeurent encore vides. L’ANC et les autres partis représentés, qui devraient présenter une liste de candidats à l’Assemblée, font toujours la moue et contestent toujours la mise en place de cette institution.

Notons que cette nomination s’est déroulée en l’absence des parlementaires de l’UFC et de l’Alliance Nationale pour le Changement (ANC).

Commentaire d'article

Umalis