Politique

La France répond à l’opposant togolais Tikpi Atchadam

Il y a quelques jours, le président du Parti national panafricain (PNP) a appelé le président français Emmanuel Macron à intervenir dans la résolution de la crise togolaise. Le cri de Tikpi Atchadam a été entendu. Ce mercredi 25 octobre, la France s’est prononcée.

« La France reste attentive à l’évolution de la situation au Togo. Nous sommes préoccupés par les rapports sur la présence d’hommes en civil aux côtés des forces de l’ordre, pouvant s’apparenter à des milices ».

C’est la déclaration du porte-parole du Quai d’Orsay, Agnès Romatet-Espagne en réponse à l’appel du leader du PNP. Notons que dans la même journée, le département d’État des États-Unis dans un communiqué, a condamné la sortie des « groupes de vigilance parrainés par le gouvernement » pour perturber les manifestations et  semer la terreur.

Par ailleurs, le pays d’Emmanuel Macron appelle le gouvernement togolais au respect de la liberté de manifestation et demande l’ouverture d’un dialogue « immédiat ». Ceci devra conduire aux vraies réformes, a souligné le porte-parole du Quai d’Orsay.

 

Commentaire d'article

Umalis