Société

Togo / Le MMLK plaide pour le retour à la normale dans la ville de Sokodé

Les récents incidents sociopolitiques au Togo ont eu des impacts sévères sur des villes de la région septentrionale du Togo comme Sokodé, Bafilo, Mango et Dapaong. Violentes répressions des forces de sécurité et de défense, affrontements entre manifestants et forces de l’ordre, fuite des habitants, c’est ce qui caractérise ces localités ces dernières semaines.

« Assiégées et terrifiées par les forces de sécurité et de défense, les villes notamment Sokodé et Bafilo sont presque abandonnées avec des populations sans possibilité d’exercer leurs activités pour les unes, et l’obligation pour les autres de fuir leurs localités pour se réfugier dans des pays étrangers. Du coup, nous assistons à un drame humanitaire défini par la pénurie alimentaire la malnutrition, la faim, les maladies et les abris de fortune », rapporte le MMLK (Mouvement Martin Luther King) du Pasteur Edoh Komi.

Par conséquent, il préconise « une prompte et diligente solution à l’urgence humanitaire dans ces localités », un recours « à la Solidarité Nationale ensuite au Programme Alimentaire Mondial afin d’apporter des soutiens multiformes à ces populations vulnérables », « un levée de l’état de siège en vue de favoriser le retour rapide à la vie normale quotidienne des populations ». Pour finir, cette organisation de la société civile togolaise appelle les populations « à privilégier la voie pacifique pour règlement de tout différend. Car la cohésion, la stabilité et la volonté de vivre ensemble sont à ce prix ».

Commentaire d'article

Umalis