Education

Les Enseignants togolais veulent se faire plus entendre

En assemblée générale le week-end dernier, les enseignants des huit syndicats responsables du mot d’ordre de grève des 19 et 20 octobre derniers veulent se faire plus entendre. Ils ont décidé d’opter pour d’autres stratégies face au mutisme du gouvernement.

Malgré les mouvements de grève des enseignants, le gouvernement n’a pas réagi pour trouver une solution à leur plateforme revendicative. Selon Atsou Atcha, porte-parole de la CSET, « vu que le gouvernement n’a pas réagi, les camarades ont voulu que nous puissions partir en grève la semaine prochaine, c’est la décision de l’AG de Lomé. Nous allons attendre faire la synthèse (ndlr, des autres AG) et étudier l’environnement sur le plan politique pour décider de ce que nous allons faire les jours à venir ».

Ainsi, dans les prochains jours, les syndicats des enseignants indiquent qu’ils prendront des dispositions pour se faire entendre et avoir gain de cause.

Commentaire d'article

Umalis