Politique

Crise au Togo : Voici les médiateurs appropriés, selon Kofi Yamgnane

La crise dans laquelle est plongée le Togo depuis plus de deux mois semble connaitre une impasse. Comment sortir de la crise ? La question préoccupe plus d’un. La semaine dernière, le leader du Parti National Panafricain (PNP)Tipki Atchadam a lancé un appel au président français à cet effet. L’idée n’est pas approuvée par Kofi Yamgnane, homme politique togolais vivant en Europe. Selon lui, n’est pas bon médiateur qui veut.

 Le président de sursaut Togo interrogé par les confrères de la RFI estime que la France n’est pas bien placé pour réagir sur le cas togolais. Pour Kofi Yamgnane, Paris doit en effet se contenter de condamner les violences enregistrées lors des manifestations sans intervenir directement.

Concernant  les chefs d’Etats qui prêtent à la pratique de la médiation au Togo, Kofi Yamgnane estime  que  ces derniers ne feront, non plus l’affaire.

L’ancien secrétaire d’Etat en France et président de Sursaut-Togo soutient que  tous les chefs d’Etat d’Afrique de l’ouest qui interviennent dans la crise sont toujours du même bord, soutenant le pouvoir de Faure Gnassingbé. « Ce n’est pas quelque chose de crédible. Les togolais se méfient avec toutes les médiations locales, régionales ou sous régionales », a-t-il expliqué.

Koffi Gnamyame propose, pour une résolution de la crise togolaise, l’intervention de l’Organisation des Nations Unies (ONU) ou de l’Union Européenne (UE) .

 

Commentaire d'article

Umalis