Politique

Crise au Togo: selon Jean Kissi la médiation de la communauté internationale tarde à venir

La situation devient de plus en plus inquiétante au Togo depuis que des individus armés de machette, de gourdins cloutés, de cordelettes, de pistolets…(milices), opèrent sèment la terreur dans la ville ces derniers jours. Face à cette escalade de violence, le député Jean Kissi craint pour une guerre civile au Togo et demande l’intervention immédiate de la communauté internationale.

Le cadre du parti Comité d’action pour le renouveau (CAR) Jean Kissi, a abordé ce sujet hier jeudi lors d’une conférence de presse à Lomé. Selon lui, l’intervention de la communauté internationale est plus que nécessaire dans le pays, avant que la situation ne dégénère comme ce fut le cas au Rwanda. « Nous-mêmes, nous remarquons que ce qui se passe au Togo est semblable à ce qui s’est passé dans les pays du Grand Lac. Au Rwanda, au Burundi, c’est comme cela que ça s’annonce et si la communauté internationale ne fait rien, c’est après quand les évènements dégénèrent, qu’elle se réveille », a indiqué Jean Kissi.

Pour ce député, la communauté internationale doit réagir maintenant comme ce fut le cas en Gambie. « La Gambie n’a pas connu toutes ces violences avant l’intervention de la Communauté internationale pour sauver la situation », a-t-il souligné. Et de s’interroger, « je me suis souvent demandé qu’est-ce qu’il y a au Togo qui les empêchent d’intervenir ».

Notons que le leader du PNP Tikpi Atchadam, a aussi lancé un appel au président français Emmanuel Macron pour une médiation personnelle dans la crise qui secoue le pays depuis deux mois.

Commentaire d'article

Umalis