Politique

Togo/ Arrestation d’un imam à Sokodé: l’opposition est intolérable

Suite à l’arrestation de l’imam  Djobo Mohamed Alassani, dans la ville de Sokodé la coalition  des 14 partis de l’opposition est monté au créneau. Dans un communiqué publié ce mardi en fin de journée, la coalition a exigé la libération « immédiate et inconditionnelle » de l’Imam ainsi que des personnes arrêtées avec lui.

Le CAP 2015, le Groupe des Six, le PNP, le CAR et Santé  du Peuple, tous réunis au sein de la coalition dénoncent vivement l’arrestation de l’imam interpellé dans la soirée du lundi 16 octobre 2017 (sur réquisition du Parquet, selon les autorités)  ainsi que les violences qui en ont découlé.

Par la même occasion, ces partis de l’opposition ont présenté leurs condoléances  aux familles éplorées tout en souhaitant  un prompt rétablissement aux victimes.

En marge de la note publiée, une délégation de la coalition conduite par Jean Pierre Fabre (chef de file de l’opposition), est allée exprimer sa solidarité aux dirigeants du  Parti National Panafricain (PNP) . Outre quelques uns de ses membres arrêtés, le Parti a vu ses deux sièges (à Agoè et à Sokodé) partis en fumée.

Commentaire d'article

Umalis