Politique

Togo/La Diaspora Tem en Allemagne exige la libération sans condition de l’Imam Djobo Mohamed Alassani

Djobo Mohamed Alassani

La ville de Sokodé a été le théâtre de violences dans la nuit de lundi 16 octobre. Ces violences sont survenues suite à l’arrestation d’un imam de la localité, Djobo Mohamed Alassani. La réaction de la diaspora Tem a été spontanée. Ces Tems dénoncent l’arrestation de leur frère, qui ne ressemble qu’à un enlèvement politique. Cependant, ils exigent la libération sans délai et condition de leur parent. Lecture!

Terreur militaire et rafles à Sokodé: les hommes de Dieu ne sont pas épargnés.
Arrestation d´un Imam bien connu dans la localité.

Réaction de la Cellule de Réflexion de la Diaspora Tem en Allemagne

Né le 28 Octobre 1966, Djobo Mohamed Alassani, c´est le nom de l´homme de Dieu, imam de son état, résidant au quartier Tchawanda à Sokodé.

Par ses prêches et ses prises de position courageuses chaque vendredi avant la prière, c´est un secret de Polichinelle que l´Imam Djobo Mohamed Alassani passe pour un homme engagé pour le changement de régime au Togo.

Proche de Tikpi Atchadam et du PNP, Djobo Mohamed Alassani n´a pas sa langue dans sa poche et n´hésite pas à dénoncer les dérives policières, voire militaires au cours et en dehors des manifestations de l´opposition depuis au moins deux mois sur toute l´étendue du territoire national.

L´homme de Dieu mobilise et encourage certes les jeunes à Sokodé et dans les environs pour les manifestations, mais en même temps il sensibilise les manifestants sur le caractère non violent de cette expression populaire.

En un mot, l´Imam Hassan joue un rôle d´éducateur, de formateur et surtout de pacificateur vis-à-vis de ses fidèles et de toute la population dans la localité. Grâce à lui, des jeunes, prêts à en découdre avec les forces de l´ordre ou avec des adversaires politiques pour se venger des répressions sauvages, ont pu être ramenés à la raison.

Aujourd’hui à Tchaoudjo grâce à sa fermeté mêlée de sagesse et de beaucoup d´intelligence, Djobo Mohamed Alassani a pu gagner l´estime et surtout la confiance de la quasi totalité des chefs de canton qui savent qu´ils peuvent dormir tranquille, tant que leur cousin qui ne jure que par la parole de Dieu, tient les jeunes pour éviter des dérapages.

Voilà en résumé le portrait de celui qui vient d´être arrêté ou plutôt enlevé aujourd’hui lundi vers 18h30 à son domicile devant femme et enfants.
En effet, c´est arrivé à bord de cinq pick up qu´un groupe de militaires et de gendarmes s´est introduit par la force dans la maison de l´Imam en fracassant le portail d´entrée. Avant on a pris soin de mettre presque tout Sokodé dans l´obscurité en coupant le courant. Aux dernières nouvelles Djobo Mohamed Alassani aurait été conduit vers une destination inconnue.
Pourquoi procéder ainsi à l´enlèvement d´un Imam qui n´a fait que faire son boulot, et qui n´a fait que jouir de la liberté d´appartenir au parti politique de son choix?

Est-ce un crime de jouir de la liberté d´expression et de dire ce qu´on pense sans insulter personne?

L´Imam Hassan se savait menacé surtout par certains officiers Tem qui n´ arrivent pas à lui pardonner ses accointances avec Tikpi Atchadam. Lors des dernières manifestations à Sokodé l´intérieur de sa mosquée fut même victime de lances de grenades en sa présence et en présence de certains fidèles qui faisaient leurs prières.

Mais ne se reprochant rien, et grand croyant en Dieu Djobo Mohamed Alassani était resté égal à lui-même et a su garder toute sa sérénité.

Nous, membres de la Cellule de Réflexion de la Diaspora Tem en Allemagne, dénonçons cette arrestation qui a plutôt l´air d´un enlèvement politique. Nous mettons en garde les meneurs d´un tel acte qui n´honore pas les autorités militaires togolaises.

Ces meneurs dans l´ombre doivent se porter garants de la sécurité de Djobo Mohamed Alassani, et nous les tiendrons pour responsables d´éventuels sévices corporels et moraux dont l´Imam Hassan serait victime.
Enfin nous exigeons sans délai la libération immédiate et sans condition de l´Imam Hassan Mollah.

Fait à Brême, le 16 Octobre 2017

Les Membres de la Cellule de Réflexion de la Diaspora Tem en Allemagne.

Commentaire d'article

Umalis