Politique

« Ce qui s’est passé à Sokodé est insupportable… », Colonel Yark Damehame

Le ministre de la sécurité et de la protection civile colonel Yark Damehame vient de condamner les violences survenues dans la nuit de lundi à Sokodé après l’arrestation de l’imam Djobo Mohamed Alassani. Intervenant ce mardi sur Victoire Fm, il a déploré les actes de vandalisme à Sokodé et Bafilo, qui ont occasionné d’importants dégâts matériels.

« Nous ne pensons pas que c’est une bonne chose. La justice a demandé de l’interpeller, ce qui a été fait hier. Le parquet a exploité l’audio de son prêche et a demandé à la gendarmerie de l’interpeller. Et les gens se sont déchaînés sur les biens publics et privés… », a lancé le ministre.

Selon le patron de la sécurité, la ville est sous tension. Mais il rassure que les forces de l’ordre et de sécurité sont à pied d’œuvre pour libérer les voies et assurer la sécurité de chaque citoyen. « Mais ce qui s’est passé la nuit à Sokodé est insupportable. Brûler les établissements publics, privés, les banques… Vraiment c’est dommage. Il faut que les gens se ressaisissent. Notre pays ne mérite pas ce qui se passe à Sokodé, Bafilo et ailleurs sur le territoire… Cela ne nous honore pas », déplore le ministre qui condamne les appels à la haine.

Pour information, l’imam arrêté Alfa Hassan Mollah, est décrit comme un conseiller du leader du PNP, Tikpi Atchadam. Il est également le coordonnateur du PNP dans la région centrale. Précisons que pour l’heure, on déplore un mort, de blessés graves et d’importants dégâts matériels, un bilan qui reste à confirmer.

Commentaire d'article

Umalis