Société

Des acteurs des Plateaux prennent connaissances des textes réglementant le secteur minier au Togo

Dans le cadre du projet de Développement et de Gouvernance Minière (PDGM) au Togo, une cinquantaine de personnes ont été outillées sur la réglementation minière au Togo. C’était au cours d’une rencontre organisée à l’intention des orpailleurs à Atakpamé (158 km de Lomé).

Avec l’appui de la Banque Mondiale, le projet a pour objectif de rationaliser les structures institutionnelles des organisations clés du secteur des industries extractives afin de renforcer leur efficience de manière à garantir une gestion efficace du secteur.

Selon le directeur général des mines et géologie Marcel Sogle, des actions sont menées sur les plans environnemental et social pour le rayonnement de l’industrie minière. Mais, il reconnait que beaucoup reste encore à faire. « Force est de constater qu’en matière de protection sociale et environnementale, de respect de la loi minière et de la loi-cadre portant sur l’aménagement du territoire, certaines parties prenantes sont encore à la traine », a-t-il déploré.

Précisons que le Projet de Développement et de Gouvernance Minière (PDGM) au Togo est financé par la Banque Mondiale à hauteur de 15 million de dollar US.

Commentaire d'article

Umalis