Culture & Réligion

Togo/ Le surprenant volte-face de Bibish Mola à Faure Gnassingbe: « Je n’arrêterai pas avant de le voir quitter la présidence »

C’est l’un des artistes qui ont activement soutenu l’accession au pouvoir de Faure Gnassingbe en 2005.  Mais aujourd’hui, le reggae man togolais Bibish Mola dit exiger le départ du chef de l’Etat togolais. Pourquoi son engagement en faveur du président togolais a-t-il été subitement altéré ? Dans une interview publiée sur le site thisisafrica.me, l’artiste donne ses raisons et soutient qu’il reconnait avoir été en erreur.

Quelques années après la sortie de son tube fracassant  « l’émergence » Bibish Mola , affirme se rendre aujourd’hui compte qu’il a emprunté le mauvais chemin. « C’est une erreur d’avoir cru, comme beaucoup de Togolais, au programme de société qui n’était qu’une illusion que nous avait vendu Faure en 2005 ».

Aujourd’hui, l’artiste dit comprendre que ses compatriotes ont besoin de l’alternance et que Faure Gnassingbé qui est dans son troisième mandat de cinq ans après un règne de 38 ans de son père doit quitter le pouvoir.

« Et je n’arrêterai pas avant de le voir quitter le présidence. D’ailleurs je le disais même avant 2015. Et après Faure, je continuerai par dénoncer toute mauvaise gouvernance », martèle-t-il.

A la question de savoir pourquoi il est devenu « trop » radical contre le pouvoir qu’il défendait avant, l’artiste répond : « c’est le discours de tout un peuple qui a radicalement changé ».

Un revirement n’est pourtant pas sans prix, informe Bibish Mola . L’artiste, actuellement en couple avec une proche du pouvoir en place révèle que son nouvel engagement lui coûte des menaces permanentes à travers  plusieurs appels anonymes.

Par la même occasion, Bibish Mola, présentement hors du territoire togolais, a annoncé son prochain retour pour participer aux manifestations réclamant le retour à la Constitution de 1992 .

 

Commentaire d'article

Umalis