Politique

Le Front « TOGO DEBOUT » dénonce le mépris du trio CEDEAO-UA-UNOWAS à l’égard du peuple togolais

Les réactions fusent de partout depuis la déclaration conjointe de la CEDEAO, De L’UA et De L’UNOWAS sur la situation politique au Togo. Au front citoyen TOGO DEBOUT, l’on pense que ces trois organisations manquent de professionnalisme. Selon les responsables de ce mouvement citoyen, les tenants des organisations ont du mépris à l’égard du peuple togolais. Lire!

FRONT CITOYEN « TOGO DEBOUT »

APED, Flambeau Citoyen, LTDH, NUBUEKE, Rameau de Jessé, STT, SYNPHOT, UST, Winiga

Déclaration Du Front Citoyen « TOGO DEBOUT » Relative Communiqué de la CEDEAO, De L’UA Et De L’UNOWAS Sur La Crise Togolaise

Le Front citoyen TOGO DEBOUT a appris avec beaucoup de consternation et de peine le communiqué conjoint de la CEDEAO, de l’UA et du Bureau des Nations Unies pour l’Afrique de l’Ouest et le Sahel (UNOWAS) demandant au gouvernement togolais à fixer une date pour le référendum sur le projet de loi constitutionnelle.

Le Front Citoyen Togo Debout tient d’abord à relever l’incohérence notoire que recèle la position du Bureau des Nations Unies pour l’Afrique de l’Ouest et le Sahel car celle-ci est en contradiction avec celle du Secrétaire Général des Nations Unies qui avait appelé tous les acteurs politiques togolais au dialogue sur la question des réformes politiques conformément aux aspirations légitimes du peuple togolais.

Le Front Citoyen Togo Debout s’indigne ensuite contre le manque de professionnalisme et la précipitation qui ont caractérisé la démarche des trois organisations qui ignorent ou semblent ignorer la réalité sur le terrain au moment même où une délégation de l’OIF est annoncée au Togo pour rencontrer tous les acteurs de cette même crise.

Pour Le Front Citoyen Togo Debout, une telle attitude remet véritablement en cause la crédibilité de ces institutions : d’une CEDEAO qui, conformément à sa vision 2020, prône l’alternance dans sa communauté, et se veut être une CEDEAO des peuples ; d’une Union Africaine ou d’une Organisation des Nations Unies soucieuses de l’instauration de la démocratie, la paix et le développement.

Le Front Citoyen Togo Debout, par conséquent, dénonce avec vigueur le mépris que les tenants d’une telle démarche ont à l’égard du peuple togolais qui est toujours massivement dans les rues pour exiger le retour à la Constitution de 1992 dans sa rédaction originelle.

Enfin, le Front Citoyen Togo Debout rappelle avec fierté et de manière solennelle que la liberté d’un peuple ne se marchande pas car comme le dit Jean J-J. ROUSSEAU « Un peuple se donne un chef non pour l’asservir mais pour défendre sa liberté, élément constitutif de son être. »

Fait à Lomé le 05 octobre 2017

Pour le Front Citoyen TOGO DEBOUT,

La Coordination

Commentaire d'article

Umalis