Politique

Togo / Coalition de l’opposition : Opinions diverses sur l’accueil à réserver à la mission de l’OIF

Une mission de l’OIF conduite par l’ancienne Représentante du Secrétaire général de l’ONU, Aïchatou Mindaoudou est annoncée à Lomé du 10 au 13 Octobre prochain. Il sera essentiellement question pour ses émissaires de la Francophonie de voir quel pourrait être l’apport de l’organisation dans la résolution de l’actuelle crise au Togo. Mais, l’accueil à réserver à cette mission divise les membres de la coalition.

Au sein de la Coalition des 14 partis de l’opposition organisatrice des manifestations de rue en vue du retour à la Constitution de 1992, les avis concernant l’arrivée de cette mission au Togo divergent. Alors que le Chef de file de l’opposition, Jean-Pierre Fabre n’accorde aucun crédit à cette mission à cause du passé lourd que traine Aïchatou Mindaoudou, d’autres responsables des partis membres de la coalition sont prêts à rencontrer cette délégation et lui accorde le bénéfice du doute.

Pour Dr George William Kouessan, leader du parti Santé du Peuple, « les hommes sont susceptibles. Et lorsqu’on vous envoie un médiateur, la meilleure chose, c’est d’aller l’écouter ». En revanche, Jean-Pierre Fabre maintient sa position et donne des explications : « Je la (ndlr, Aïchatou Mindaoudou ) récuse. Et, je ferai tout pour que l’opposition la récuse. Elle n’a pas les qualités requises, ni les compétences parce qu’elle n’a pas les convictions pour mener à bien une médiation qui soit impartial… Elle avait pris fait et cause en 2005 derrière le Colonel Tandja au Niger, qui déjà tentait de modifier la Constitution pour se maintenir au pouvoir ». Vivement que ces responsables politiques des 14 partis politiques de l’opposition puissent arriver à un point d’entente avant l’arrivée de la mission de l’OIF au Togo le 10 Octobre prochain.

Commentaire d'article

Umalis