Politique

Les réfugiés Togolais au Ghana invités à regagner le pays

« Nous les encourageons à rentrer au pays. C’est la rentrée et les enfants doivent aller à l’école. Que ceux qui ont traversé la frontière et ne se reprochent rien, rentrent. Ceux qui ont posé des actes répréhensibles, la loi est là pour situer les responsabilités ». C’est en ces termes que le ministre de la sécurité et de la protection civile col. Yark Damehame, s’est adressé à ceux qui ont fui la répression à Mango pour trouver refuge au Ghana.

L’appel à regagner le bercail a été lancé mercredi dernier par le ministre en charge de la sécurité lors d’une conférence de presse. Selon col. Yark, « rien ne vaut de vivre chez soi ».

Elles sont estimées à 300 personnes, ces togolais qui ont fui la répression militaire à Mango lors des manifestations du 20 septembre dernier, pour se réfugier dans le district de Chereponi, au Ghana. Tahiru Abdul Razak, le chef de ce district a indiqué que « ces togolais ont été frappés, et ils ont peur d’être tué ».

Il a souligné avoir distribué de la nourriture, des nattes de sol, des couvertures et des moustiquaires aux réfugiés.

Commentaire d'article

Umalis