Media

Togo / L’OTM invite les journalistes à faire le tri des images avant toute utilisation professionnelle

Dans une déclaration rendue publique ce mardi, l’Observatoire Togolais des Médias (OTM) exprime toute sa désapprobation vis-à-vis du comportement de ces journalistes qui publient des images choquantes et dégradantes des victimes des récentes manifestations qu’a connu le pays.

Alors que « les mouvements de revendications et de protestation de l’opposition togolaise de ces dernières semaines  et les répressions qui s’en suivent dans le cadre du maintien de l’ordre ont occasionné malheureusement des blessés et des morts essentiellement des jeunes et enfants », certains journaux et sites d’informations en ligne se permettent de diffuser des images choquantes des victimes. Cette attitude porte préjudice à la population en proie ces derniers temps à de vives douleurs dans ce contexte de tensions sociopolitiques.

Par conséquent, le Tribunal des pairs  « appellent à la retenue et à l’esprit de responsabilité les professionnels des médias et leur demande de s’abstenir de publier et de diffuser des clichés de ce genre ». En outre, l’OTM rappelle « à tous les médias et journalistes que la liberté de la presse doit s’accompagner du respect des règles de l’éthique et de déontologie notamment  celle interdisant  la publication des images choquantes  (article 13 du code de déontologie des journalistes du Togo) ». Pour finir, l’Observatoire Togolais des Medias présente ses sincères condoléances aux familles éplorées.

Commentaire d'article

Umalis