Diplomatie

Des Personnalités africaines chez le président togolais Faure Gnassingbé

Le chef de l’État togolais Faure Gnassingbé a accordé des audiences à plusieurs personnalités africaines hier mercredi au palais de la présidence. Il s’agissait des présidents des Assemblées nationales Malgache, Guinéenne (Guinée Bissau), Malienne et la présidente de la Cour de Justice de l’UEMOA, Joséphine Suzanne Bah-Traoré. Plusieurs sujets ont été abordés.

Avec le président de l’Assemblée nationale du Madagascar, Jean Max Rakotomamanjy, Faure Gnassingbé a discuté du renforcement des liens de coopération et d’amitié entre les deux pays. Les deux hommes ont évoqué la mise en place d’un groupe d’amitié parlementaire entre le Togo et le Madagascar.

Pour le guinéen Cipriano Cassama, qui est aussi président de l’Union parlementaire africaine (UPA), il était question de la  médiation de la CEDEAO dans la résolution de la crise sociopolitique en Guinée Bissau. C’est sous la casquette du président en exercice de la CEDEAO que Faure Gnassingbé a échangé avec le guinéen. Dans la foulée, M. Cassama s’est prononcé sur la question des réformes au Togo. Pour lui, « le processus de réformes politiques au Togo est très réfléchi et stratégique ».

A sa suite, le chef de l’État a reçu Issaka Sidibé , le président de l’Assemblée nationale du Mali. Les échanges entre les  deux hommes ont porté sur le renforcement de la coopération Togo-Mali et les questions sécuritaires dans l’espace communautaire (CEDEAO).

La dernière personnalité reçue par le président est Joséphine Suzanne Bah-Traoré, présidente de la Cour de Justice de l’UEMOA. C’était une visite de courtoisie et pour faire le point sur cette institution.

 

 

Commentaire d'article

Umalis