Politique

Togo / Session ordinaire de l’Assemblée Nationale : Les raisons qui justifient le boycott de l’UFC

A l’ouverture ce mardi de la 2ème session ordinaire de l’année 2017 de l’Assemblée nationale, tous les députés qui se réclament de  l’opposition togolaise ont brillé par leur absence. Si les députés membres des partis politiques de la coalition de l’opposition ont l’habitude de faire cette fronde, ce n’est pas toujours le cas des députés du parti jaune.

Lors d’une intervention sur la radio Victoire FM ce mercredi, M. Sambiani Djimongou, secrétaire général de l’Union des Forces du Changement (UFC) a indiqué qu’il est tout à fait légitime pour cette formation politique de prendre le parti du peuple qui est dans les rues pour qu’adviennent les réformes pouvant aboutir à des institutions crédibles.

« Depuis l’examen du projet de loi portant révision de la Constitution, ce sont tous les députés de l’opposition qui ont fait bloc pour parler le même langage et nous voulons aller vers une démarche qui nous amène vers des lendemains meilleurs en procédant à des réformes consensuelles et qui garantissent des élections libres, équitables et transparentes », a-t-il renchéri.

Commentaire d'article

Umalis