Société

Togo : Insatisfaits, les agents du ministère de la Fonction publique entrent en grève pour 72 heures

Primes de rendement, gratification de 13ème mois et amélioration du cadre de travail : telles sont les revendications des agents du ministère de la Fonction publique réunis au sein du Syndicat National des Agents du Ministère de la Fonction Publique (SYNAMFOP). N’ayant pas obtenu gain de cause suite à leur première grève le mois dernier, ils ont décidé de manifester une fois encore leur mécontentement dès demain mercredi.

D’après les propos de Komlan Houménou et M. Djobo, respectivement Secrétaire général et Secrétaire général adjoint de ce syndicat sur les ondes de Victoire Fm, les agents de ce ministère ne croient plus en la bonne foi du gouvernement. En réponse à leurs revendications, il leur a été dit que malgré le fait que leurs requêtes soient « légitimes », « le gouvernement n’a pas actuellement les moyens pour satisfaire les revendications exprimées ». Pourtant, pensent-ils, des secteurs ayant des effectifs plus pléthoriques sont satisfaits dans leurs revendications alors qu’ils sont à peine 500 agents.

Si le ministre Gibert Bawara en charge du ministère de la Fonction publique leur a demandé de surseoir à leur mot d’ordre du mois dernier, il est de bonne guerre que celui-ci reste de même la parole donnée en examinant leur cas et en y trouvant des solutions adéquates. Or, à l’issue d’une rencontre avec le ministre, les deux responsables du SYNAMFOP ont trouvé que « le ministre n’est pas clair dans ses propos. On ne sait même pas s’il fait des démarches pour la satisfaction de nos revendications. Cependant, notre mouvement de grève, nos revendications sont professionnelles et administratives ».

Commentaire d'article

Umalis