Culture & Réligion Politique

Crise politique au Togo / Les Églises Évangélique et Méthodiste brisent enfin le silence

La crise sociopolitique au Togo caractérisée par les manifestations de rue a fait réagir des autorités politiques et morales dont la Conférence Episcopale du Togo. C’est donc au tour des Eglises Evangélique et Méthodiste de monter au créneau. Leurs opinions sur la situation ? Elles les ont fait savoir par une déclaration rendue publique hier, dont voici la teneur.

Déclaration de l’Eglise Evangélique Presbytérienne du Togo et de l’Eglise Méthodiste du Togo

Aux communautés évangéliques presbytériennes et méthodistes du Togo, à toutes les Togolaises et à tous les Togolais, que la Grâce et la Paix vous soient données (1héssaloniciens, 1.1)!

Chers compatriotes,

Chères sœurs, chers frères en Christ,

Comme nous le savons tous, l’actualité sociopolitique s’est largement détériorée depuis le 19 août 2017, suite d’une part aux manifestations organisées par les partis d’opposition pour réclamer le retour à la constitution originelle d’octobre 1992 et d’autre part aux « marches pour la paix » initiées par le parti au pouvoir. De nombreux actes de violence ont eu lieu, occasionnant de graves blessures, et la mort inutile de nombreuses personnes dont un enfant de 9 ans.

Devant une telle situation, les deux Églises sœurs, l’Église Évangélique Presbytérienne du Togo (EEPT) et l’Église Méthodiste du Togo (EMT), fidèles à leur engagement prophétique, ne peuvent point rester indifférentes ni impassibles. Elles voudraient, encore une fois, alerter non seulement les acteurs politiques de tous bords, le peuple togolais, mais aussi le monde œcuménique et la communauté internationale sur les risques réels d’explosion qui se profilent devant nous. Elles appellent les protagonistes de la crise à investir leurs efforts dans la recherche de tous les moyens susceptibles de permettre de sortir de la situation actuelle, dans une démarche de franchise, de sincérité et d’amour pour la Patrie, et sur la base de l’Accord Politique Global (APG) et des recommandations de la Commission Vérité, Justice et Réconciliation (CVJR).

Fidèles au contenu de leurs lettres pastorales du 30 juin 2017 et du 23 août 2017, et attachées aux vertus de vérité et de justice mais aussi de repentance, de pardon, de réconciliation et de Paix, l’EEPT et l’EMT voudraient solennellement apporter leur soutien à l’offre de médiation faite par l’Eglise catholique du Togo, à travers la récente interview de Monseigneur Dénis Amuzu-Dzakpa, Archevêque de l’archidiocèse de Lomé au journal catholique La Croix.

Chers frères et sœurs, conjuguons tous ensemble nos efforts, chacun et chacune en ce qui le/la concerne et où qu’il/elle se trouve, pour trouver une solution durable à la situation de crise dans laquelle notre pays s’enfonce de jour en jour et dont les conséquences pourraient s’avérer incontrôlables pour nous tous.

 

Chers frères et sœurs, quelles que soient les épreuves, gardez haut votre espérance, car notre Seigneur a dit : « …Vous aurez des tribulations dans le monde; mais prenez courage, j’ai vaincu le monde. » Jean 16 :33

Que l’Eternel bénisse et protège notre cher pays le Togo.

Fait à Lomé, le 02 octobre 2017

 

Le Modérateur de l’Église Évangélique

Presbytérienne du Togo,

 

Pasteur Sename Mensa

La Présidente de l’Église Méthodiste du Togo,

 

Rév. Pasteur Martine Grâce

AVINOUZINSOU-LAWSON

Commentaire d'article

Umalis