Politique

« La loi fera son travail en cas d’entrave à la liberté d’autrui de vaquer à ses occupations, prévient Yark

« Par les réseaux sociaux, nous apprenons que le Vendredi est déclaré « Togo mort » et journée de recueillement. Nous n’avons pas officiellement été saisis pour ça. Je crois que c’est un choix aussi pour certains de nos compatriotes de rester à la maison. Mais nous voulons rappeler à tous les fonctionnaires que vendredi est un jour ouvrable, c’est un jour comme tous les autres. Ceux qui ont des activités économiques seront libres d’aller à leurs lieux de travail ».

C’est la déclaration du gouvernement à propos de l’opération « Togo mort » décrété par la coalition de l’opposition ce vendredi, en hommage aux victimes des manifestations des 20 et 21 septembre derniers. Le gouvernement par la voix de ministres Yark Damehame, Payadowa Boukpessi et Guy Madjé Lorenzo, en conférence de presse hier mercredi, a tenu à rappeler que le vendredi 29 septembre est un jour ouvré comme tous les autres et que des dispositions sont prises pour permettre aux citoyens de vaquer librement à leurs occupations.

A propos des menaces que certains profèrent sur les réseaux sociaux à ceux qui iront exercer leurs activités, le gouvernement met en garde et promet que toute entrave à la liberté d’autrui de vaquer librement à ses occupations sera punie par la loi. « Quelqu’un qui prend le risque d’empêcher un commerçant d’aller au marché, il s’expose à la loi. Nous serons ferme là-dessus », a prévenu le colonel Yark Damehame, ministre de la sécurité.

Commentaire d'article

Umalis