Société Uncategorized

Togo : Mineurs tués lors des dernières manifestations /Le FODDET et Wao Afrique s’indignent

Suite au décès des deux enfants (âgés de 9 et de 15 ans) tombés lors des manifestations de l’opposition togolaise les 20 et 21 septembre derniers, des organisations de défense des droits de l’enfant montent au créneau. En conférence de presse ce mardi, le Forum des organisations de défense des droits de l’enfant au Togo (FODDET) et Wao Afrique  ont condamné les actes de violences ayant conduit à ces décès tout en demandant la libération des autres mineurs toujours détenus.

Pour les deux organisations de protection et de défense des droits de l’enfant ces derniers incidents constituent de graves atteintes à l’intégrité de l’homme en général et de l’enfant en particulier.

Par conséquent ils demandent aux autorités togolaises de faire la lumière sur ces incidents malheureux et que les coupables soient punis conformément aux lois de la République Togolaise.

FODDET et Wao Afrique réclament par la même occasion la  libération sans condition de deux enfants encore en détention à la prison civile de Kara et invitent les autorités togolaises à prendre des mesures « nécessaires » pour empêcher de près ou de loin  la participation des enfants aux manifestations à caractère politique ou syndical.

 

Commentaire d'article

Umalis