Politique

Togo/Crise: le MMLK adhère à l’appel au dialogue constructif d’Antonio Guterres

En marge de la 72ème assemblée générale de l’ONU, le secrétaire général de l’ONU Antonio Guterres a échangé samedi avec le premier ministre Selom Komi Klassou sur la situation sociopolitique du Togo. Le secrétaire général de l’ONU appelle tous les togolais à un dialogue constructif. Ce que partage le Mouvement Martin Luther King (MMLK).

« Il est important qu’il y ait un dialogue entre les différents partis politiques et la société civile pour qu’ils se mettent d’accord sur les réformes institutionnelles et constitutionnelles. Et la finalité de ce dialogue serait des réformes institutionnelles que la majeure partie des Togolais, que le peuple togolais accepte pour que le pays puisse continuer en avant », a proposé Antonio Guterres.

Selon le MMLK, cette prescription du secrétaire général de l’ONU doit être suivie à la lettre et de manière immédiate et efficace. Ainsi, le MMLK invite « l’ensemble de la classe politique Togolaise à s’y investir de manière effective et efficace afin d’un retour au calme et à la sérénité ».

A cet effet, Pasteur Edoh Komi président du MMLK, estime que ce dialogue constructif doit passer d’abord par « la libération des militants de l’opposition incarcérés dans les prisons du Togo, l’arrêt des poursuites engagées contre certains manifestants et le retour dans les casernes des forces de sécurité et de défense encore déployées dans certaines villes du Togo, dont leurs actions indisposent les populations ».

Commentaire d'article

Umalis