Politique

Brigitte Adjamagbo-Johnson donne son avis sur l’appel au dialogue constructif de Guterres

« Nous l’avons toujours pratiqué… On a beaucoup dialogué. Si on nous demande d’aller dialoguer, on ira, mais quel sera l’agenda ? ». C’est l’interrogation soulevée par Brigitte Adjamagbo Johnson, Secrétaire générale de la CDPA et présidente de CAP 2015, suite à l’appel au dialogue entre togolais du secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres.

Reçue hier dimanche dans l’émission D12 sur Pyramide Fm, Brigitte Adjamagbo Johnson a réclamé l’agenda du dialogue si le parti au pouvoir déciderait de suivre la proposition du secrétaire de l’ONU. Puisqu’au CAP 2015, un regroupement de partis politiques membre de la coalition de l’opposition, l’on accorde de l’importance à la volonté du peuple, qui est le « retour à la constitution de 1992 ».

Ceci sous entend que l’opposition pourrait aller à ce dialogue seulement pour discuter du processus du retour de cette constitution et ses conséquences directes… C’est la position de l’opposition, en attendant que le pouvoir décide d’ouvrir ce « dialogue constructif ».

Commentaire d'article

Umalis