Diplomatie

72ème Assemblée générale de l’ONU : La question du référendum au Togo a été abordée

Au cours de son intervention ce jeudi à la tribune des Nations Unies à New York, le Premier ministre togolais Komi Selom Klassou a relevé que l’actualité politique dans son pays est marquée par les rivalités entre le parti au pouvoir et l’opposition à propos des réformes politiques et l’organisation du référendum.

En effet, le Chef du gouvernement a présenté un résumé de la situation sociopolitique qui prévaut actuellement dans son pays : entre les divergences de points de vue sur la mise en œuvre des réformes constitutionnelles et l’introduction par le gouvernement du projet de loi portant sur les articles 52, 59 et 60 de la Constitution du 14 octobre 1992, il faut mentionner les évolutions constitutionnelles qui prévoient la limitation du mandat présidentiel ainsi que celui des députés de l’Assemblée nationale et le changement de mode de scrutin. Par ailleurs, le vote du projet de loi aux deux tiers des députés « renvoie la question des réformes constitutionnelles directement au peuple à travers l’expression du référendum », a-t-il ajouté.

Par ailleurs, le premier ministre Komi Selom Klassou a annoncé que dans un bref délai, « un projet sera soumis à la ratification du peuple » qui pourra exercer librement et pleinement sa souveraineté à travers un texte constitutionnel. Outre ce sujet, d’autres thèmes ont été abordés tels que l’insécurité, la lutte contre le terrorisme, la crise migratoire. Il a été également question d’élaborer des programmes innovants dans les secteurs de l’éducation, de la santé, de l’emploi des jeunes, de l’accès à l’eau et à l’électricité.

Commentaire d'article

Umalis