litterature

Littérature au Togo : Quand la passion de l’écriture fleurit sur le web…

Le Togo est l’un des rares pays africains à s’éveiller très tôt à l’écriture. En témoignent les premiers romanciers togolais comme Félix Couchoro (bien avant l’indépendance), David Ananou (dans les années 50), Victor Aladji, Gnoussira Analla, Julien Atsou Guenou, Koffi Mawuli Agokla, Towaly, Yves Emmanuel Dogbé, Tété Michel Kpomassie (entre 1960 et 1980) qui ont marqué de leurs belles plumes l’histoire de la littérature togolaise. Aujourd’hui, le Togo connait une nouvelle génération d’amoureux des lettres qui ont choisi de vivre avec les exigences de leur époque.

Sans aucun doute, des écrivains togolais ont inscrit en lettre d’or leur nom dans l’hémicycle des littératures du monde à travers leurs différents genres littéraires : romans, nouvelles, pièces de théâtres etc. Après les emblématiques auteurs togolais qui se sont alignés dans un cadre classique de la littérature, il y en a eu qui ont essayé de démystifier la littérature en bousculant l’ordre établi. Ils se sont donné la liberté d’écrire ce que leur souffle leur conscience tout en suivant leurs imaginations à travers ses multiples voyages. On a donc assisté à des écrivains privilégiant des styles plus décontractés et qui exploitent à l’excès leur liberté d’expression. Cependant, face à la mutation en cours dans le monde littéraire et les exploits technologiques, point n’est besoin de subir les sauts d’humeurs d’un éditeur, de confiner ses écrits dans une librairie ou une bibliothèque en attendant l’éventuel lecteur. Il s’agit aujourd’hui d’aller quérir le lecteur et de lui faire la cour.

C’est alors qu’une jeunesse togolaise éprise de belles lettres a vu le jour. Cette nouvelle vague de romanciers a réussi à sortir le roman togolais de son cadre traditionnel et à l’internationaliser à travers Internet. Les supports sont multiples : du blog au site web en passant par les réseaux sociaux. Des noms comme Aphtal Cissé, Guillaume Djondo, Innocent Azilan ne sont pas inconnus dans le monde du blog. De même, les genres littéraires foisonnent : billets, chroniques, nouvelles etc. Dans ce concert de voix littéraires, les femmes s’affirment tout autant que les hommes. La relève est donc assurée mais, sur un autre plan.

Commentaire d'article

Umalis