Politique

Deuxième jour de manifestations: 4 arrestations et des personnes sans abris à Mango

Le deuxième jour de marche du parti UNIR et de l’opposition comparé au mercredi a été sans heurt dans les villes où les manifestation ont eu lieu. Seulement quelques interpellations et des sans abri à Mango, d’après le point fait par le ministre de la Sécurité et de la Protection civile, le colonel Yark Damehame.

Selon le ministre, à Mango, les manifestants ont dressé des barricades. Il a fallu « des renforts pour libérer les rues » pour les usagers. En déplorant les événements de mercredi, le ministre a regretté les sans abris occasionnés, environ une centaine dans la ville. Toutefois, il s’est réjoui du calme qui est revenu. « Dieu merci, aujourd’hui le calme est revenu », a-t-il lâché.

A Sokodé et à Lomé, le patron de la sécurité a condamné le comportement incivique des manifestants. « Des perturbations et des barricades ont été posées » à Déckon et sur le boulevard circulaire, ce que les forces de l’ordre et de sécurité ont maitrisé en dispersant les groupes responsables de ces actes.

Cependant, le colonel Yark Damehame appelle tout le peuple, les autorités en charge de la sécurité, les journalistes, les manifestants eux mêmes et les leaders de l’opposition à la retenue pour éviter des affrontements et la mort des citoyens.

Rappelons que l’opposition marche pour réclamer le retour à la constitution de 1992, le vote de la diaspora et la libération des personnes arrêtées lors des manifestations du PNP. Et du côté du pouvoir, pour le soutien au chef de l’État Faure Gnassingbé.

Commentaire d'article

Umalis