Politique

Mango: à cause des répressions, des centaines de jeunes trouvent refuge au Ghana

« A l’heure où je vous parle, nous tous sommes hors de la ville de Mango. Des femmes sont de l’autre côté du fleuve Oti », confiait un jeune sous couvert d’anonymat aux environs de 22 heures. C’est la situation qui prévaut dans cette ville située à 520 km au nord de Lomé. Les habitants sont contraints de fuir vers le Ghana voisin.

D’après les informations, ils seraient une centaine de jeunes manifestants fuyant les violences, à franchir la frontière pour se réfugier au Ghana, en attendant que la ville retrouve son calme d’antan.

En effet, la journée d’hier mercredi à Mango n’a pas été de tout repos pour les populations de cette ville. Elle a été le théâtre d’une sanglante répression. Alors que la population manifestait à l’appel de l’opposition, des affrontements ont éclaté entre manifestants et militaires faisant un mort (enfant de 10 ans), des blessés, des interpellations et des dégâts matériels. La répression s’est poursuivie jusque tard dans la nuit. Les corps habillés sont rentrés dans les maisons nuitamment pour bastonner et violenter les populations.

Selon les informations, les départs continuent à l’heure actuelle..

Commentaire d'article

Umalis