Finance

Chute du taux de couverture: Le Togo ne fait plus sensation sur le marché des titres publics

Seulement 16,34 milliards récoltés contre 30 milliards sollicités, soit un taux de couverture total de moins de 55%. Jamais la mobilisation du Togo sur le marché des titres n’a été aussi faible ! Cette situation vient de porter un coup dur aux finances et à l’économie.

Ce dont notre pays a fait l’objet sur le marché des titres publics s’apparente à une véritable « humiliation ». Auparavant, les titres togolais suscitaient plus d’intérêt. Selon l’Agence UMOA-Titres (AUT), l’opération « s’inscrit dans le cadre de l’exécution du programme d’émissions de titres publics du Togo, en conformité avec la stratégie à moyen et long terme de gestion de la dette ». Il s’agit des résultats des émissions simultanées des Obligations Assimilables du Trésor à 3 ans, 5 ans et 7UMO organisées ce mardi en collaboration avec la Banque Centrale des États de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO).

Le compte-rendu consulté par Financial Afrik relève que l’appel lancé le 14 septembre 2017 n’a enregistré que 22 soumissions. Il se pourrait que l’actuelle situation sociopolitique du pays marquée par des manifestations de rue quelques fois violentes en est pour quelque chose dans cette baisse soudaine d’intérêt vis-à-vis des titres togolais. Les garanties données par les autorités togolaises n’ont pourtant pas convaincu les investisseurs qui ont souscrit respectivement à environ 151 % et 110% aux deux dernières sorties sur le marché de l’UMOA.

Commentaire d'article

Umalis