Media Politique

Togo: ce que vous ignorez du retrait de l’accréditation d’Emmanuelle Sodji

Ce n’est plus un secret. L’accréditation de la journaliste correspondante de TV5 Monde et France 24, Emmanuelle Sodji, a été retirée par la Haute Autorité de l’Audiovisuel et de la Communication (HAAC). Ce que vous ne savez pas, c’est le rôle joué par le ministre en charge de la communication Guy Madjé Lorenzo dans ce dossier.

Au lendemain de la marche synchronisée du Parti National Panafricain (PNP) le 19 août dernier, la HAAC a invité les journalistes correspondants de la presse étrangère au Togo. Et pour cause, selon le gouvernement, certains ont pris partie dans le traitement du sujet sur la manifestation du PNP. La situation s’est aggravée après la couverture médiatique des marches de l’opposition les 6 et 7 septembre derniers. Et semblerait-il que la nature des reportages de la correspondante de TV5 et France 24 n’a pas été du gout du pouvoir. Conséquence, son accréditation a été retirée.

La Lettre du Continent N°760 rapporte que le ministre en charge de la communication en est pour quelque chose. « Le ministre de la communication, de la culture, des sports et de la formation civique (prière de ne pas rire !), Guy Madjé Lorenzo, a adressé une lettre comminatoire à Denise Epoté, directrice Afrique de la chaîne francophone, pour critiquer la couverture des récentes manifestations de l’opposition dans le pays ». « Nous ne souhaitons pas que nos excellentes relations soient remises en cause par les faits d’une personne qui confond journalisme et militantisme », a menacé le ministre.

L’invitation sur TV5 Monde de Pacôme Adjourouvi, avocat pénaliste, « ami d’enfance » de Faure Gnassingbé et son conseiller depuis peu, pour calmer la situation a été vaine. Surtout que l’avocat qui est également proche de l’ancien Premier ministre Français, Emmanuel Valls, n’a pas réussi à convaincre les téléspectateurs.

C’est la goutte d’eau qui a fait déborder la vase. Le ministre Guy Madjé Lorenzo a donc « adressé un nouveau courrier au directeur de l’information de TV5 Monde, André Crettenand, annonçant le retrait de l’accréditation d’Emmanuelle Sodji », a révélé La Lettre du Continent.

 

Commentaire d'article

Umalis