Education

Le gouvernement et les acteurs de l’éducation ont échangé pour une rentrée apaisée

Pour une rentrée scolaire réussie au Togo, le gouvernement a tenu ce lundi à Lomé, une séance de travail avec les syndicats de l’éducation et les associations des parents d’élèves. Les sujets abordés sont relatifs aux différents points en suspens de la plateforme revendicative des enseignants.

Il s’agit notamment du projet du statut particulier des enseignants, les conclusions de la cellule mise en place pour les questions de cotisations et prélèvements effectués sur le salaire des enseignants auxiliaires avant leur intégration dans la fonction publique et enfin, le programme School Assur.

Pour le premier point, les émissaires du gouvernement que sont, Gilbert Bawara de la fonction publique, Komi Tchakpelé des enseignements primaire et secondaire, Georges Aïdam de l’enseignement technique et professionnel et Moustafa Mijiyawa de la santé, ont présenté les orientations et articulations du document élaboré. « Nous sommes parvenus à la conclusion qu’au-delà des grandes lignes de ce projet, le groupe de travail a besoin d’approfondir les échanges et les discussions et de nous assurer que ce projet bénéficie des observations et de la contribution de tous les acteurs du système éducatif pour qu’il soit le plus consensuel et qu’il permette dans le temps d’améliorer notre système éducatif », a expliqué Gilbert Bawara.

Quant au deuxième point, les acteurs de l’éducation ont invité le gouvernement à prendre de meilleures dispositions pour traduire dans les actes, les conclusions formulées. Au niveau du troisième point, les différents participants à cette rencontre ont promis œuvrer pour une mise en œuvre efficace du programme.

Il faut préciser qu’une deuxième séance entre le gouvernement et les acteurs de l’éducation est prévue le vendredi 22 septembre prochain.

Commentaire d'article

Umalis