Media

Selon la HAAC, l’accréditation d’Emmanuelle Sodji a expiré depuis 2012

Il n’est plus à rappeler que la correspondante de TV5 monde et de France 24 au Togo Emmanuelle Sodji, s’est vu retiré son accréditation. La HAAC, l’instance de régulation des médias s’est prononcée sur cette affaire pour « éclairer la lanterne de l’opinion ». La Haute Autorité de l’Audiovisuel et de la Communication (HAAC) affirme que l’accréditation d’Emmanuelle Sodji a expiré depuis 2012.

Le communiqué rendu public samedi dernier par la HAAC de Pitang Tchalla, indique que la journaliste Emmanuelle Sodji n’a pas renouvelé son accréditation qu’elle a obtenue depuis 2009. L’institution fait savoir que les tractions engagées pour rappeler à la consœur que son autorisation d’installation et d’exploitation est arrivée à échéance, ont été sans suite. « A ce jour, toutes les tentatives de l’instance de régulation pour rappeler à la bénéficiaire que son autorisation est arrivée à échéance depuis 2012, sont restées vaines. La HAAC n’a donc connaissance d’aucune demande d’accréditation d’aucun média en faveur de Mademoiselle Sodji Emmanuelle Marie », a précisé le communiqué.

Par la même occasion, la HAAC rappelle que toute implantation ou représentation de médias internationaux au Togo, est subordonnée à la signature d’une convention d’une durée de 5 ans pour la radio et de 10 ans pour la télévision, conformément aux dispositions de l’article 40 de la loi portant code de la presse et de la communication.

Pour la concernée, elle estime que son accréditation a été retirée suite aux reportages qu’elle a tourné lors des dernières manifestations de l’opposition.

Commentaire d'article

Umalis