Diplomatie

Les frontières maritimes entre le Togo et le Bénin seront fixées d’un commun accord

Comment trouver les moyens consensuels d’étendre leur plateau continental au-delà des 200 milles marins ? La question est discutée à la 4ème session de la Commission mixte de délimitation de la frontière maritime entre le Bénin et le Togo ouverte jeudi à Cotonou.

Selon l’agence Xinhua, c’est d’un commun accord que le Bénin et le Togo ont décidé de coopérer de manière étroite pour fixer l’extension. Pour Marcel Baglo, directeur général de l’Agence béninoise de gestion intégrée des espaces frontaliers, cette rencontre permettra aux experts des deux pays de se documenter sur les exigences de l’article 76 de la Convention de Montego Bay sur le droit de la mer.

En effet, la Convention fixe une limite à deux cents milles marins et va jusqu’à accorder le maintien des droits acquis au-delà des 200 milles jusqu’à 350 milles des lignes de base, au cas où l’Etat côtier avance les preuves que son plateau géographique s’étend au-delà de ladite limite.

Commentaire d'article

Umalis