Société

Transparency International en guerre contre la corruption au travers de l’ANCE-Togo

L’ONG Transparency International en collaboration avec l’Alliance nationale des consommateurs et de l’environnement au Togo (ANCE-Togo) vent debout contre la corruption en Afrique de l’ouest. Dans le cadre du projet « S’attaquer aux inégalités en Afrique de l’ouest par une gouvernance transparente, redevable et participative », l’ONG a initié une rencontre pour poser les bases anti-corruptions.

Il était question d’élaborer une feuille de route en termes d’engagement qui servira de normes anti-corruption dans les douze pays de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’ouest (CEDEAO) et partager avec les antennes nationales les outils de suivi et plaidoyer relatifs aux Objectifs de développement durable (ODD).

En  mai 2016, Transparency International avait identifié les secteurs du foncier et de l’éducation comme domaines prioritaires dans lesquels il faut une synergie d’action pour lutter contre ce phénomène. Selon Samuel Kaninda, Conseil régional Afrique de Transparency International, ces secteurs parce que les enquêtes ont révélé que ce sont les domaines les plus affectés par la corruption.

Au plan régional indique Fabrice Ebeh, Directeur exécutif de l’ANCE-Togo, cette rencontre a permis de renforcer les sections nationales en termes de plaidoyer pour qu’elles puissent œuvrer à la promotion de la bonne gouvernance avec les États. « Tout comme le Togo, ces pays ont des institutions en place. Et c’est l’efficacité de ces organes de contrôle qui compte maintenant. Il faut réduire aux crimes financiers, mettre en place un système de gestion et de bonne gouvernance qui rassemble les citoyens », a-t-il révélé.

Commentaire d'article

Umalis