Economie

La marine française accompagne le Togo dans la lutte contre la pêche illicite dans ses eaux

Près d’un an après l’organisation du sommet extraordinaire sur la sécurité maritime, les résultats peinent toujours à se capitaliser dans le cas du Togo. Il a été observé que des bateaux-usine continuent de priver les pêcheurs locaux de la matière première.

En effet, les zones poissonneuses au large du Togo, y compris dans ses eaux territoriales, sont la cible de prédateurs qui opèrent sans l’aval des autorités togolaises en charge du secteur. Cette situation est préjudiciable au développement de l’économie bleue dans notre pays. D’ailleurs, la pêche illégale constitue un fléau dans tout le Golfe de Guinée. Mais le Togo a décidé d’agir pour préserver son patrimoine maritime.

Par conséquent, une opération conjointe des Marines togolaises et françaises s’est déroulée en début de semaine afin de recadrer la lutte. Ainsi, une opération de simulation a eu lieu afin de tester les capacités de réaction et d’interception quand de telles situations surviennent. Selon Dominique Pouillet, responsable de l’opération côté français, il va falloir renforcer les mesures pour que les actions soient bénéfiques. Pour sa part, le préfet maritime Néyo Takougnadi trouve que l’opération a été satisfaisante.

Commentaire d'article

Umalis