Education

Étudiants et enseignants chercheurs togolais en savent plus sur l’AERC

Une séance d’information a été organisée ce lundi 11 septembre 2017 à Lomé par le Centre Autonome d’Etude et de Renforcement des Capacités pour le Développement au Togo (CADERDT) en collaboration avec le Consortium pour la Recherche Economique en Afrique (AERC). Cette rencontre vise à outiller les institutions universitaires sur les opportunités de formation et de recherche qu’offre l’AERC aux étudiants dans la sous région.

Plusieurs étudiants et enseignants chercheurs des universités du Togo étaient présents à cette rencontre qui répond aux missions de renforcement des capacités nationales du CADERDT. Aussi, cette séance d’informations a pour objectif de mettre à la disposition des chercheurs en économie des informations sur les offres de financement du AERC pour la recherche et la formation en Afrique. Selon la Directrice Exécutif du CADERDT, Odilia B. Gnassingbe, l’AERC joue un rôle essentiel dans le processus de développement de la recherche en économie en Afrique.

« Cette collaboration illustre les relations que le CADERDT entretient avec les institutions qui œuvrent pour le développement. L’organisation de cette session d’information est une occasion pour nous de réitérer notre engagement à accompagner les institutions universitaires dans le domaine de formation et de la recherche », a-t-elle indiqué.

« Nous attendons à la fin de cette session d’information que les participants soient bien informés à propos des opportunités que le AERC offre afin qu’ils puissent saisir l’occasion en soumettant des projets de recherche pour bénéficier des subventions pour conduire leurs recherches. Nous appuyons étudiants à travers les chercheurs confirmés qui deviennent leurs mentors », a renchéri Dr. Witness Simbanegavi, Directeur de recherche au AERC.

Créé en 1988, le Consortium pour la Recherche Économique en Afrique (AERC) est une grande institution qui œuvre pour le renforcement des capacités afin de promouvoir à la fois la recherche et une formation susceptibles d’impacter les politiques économiques en Afrique. Notons que l’AERC a soutenu plus de 1 800 étudiants dans l’obtention de la maîtrise et plus de 300 pour le doctorat.

Commentaire d'article

Umalis