Politique

Révision Constitutionnelle: le gouvernement fait-il du dilatoire comme le pense Tikpi Atchadam?

« Le président de la République a invité les acteurs politiques au sens du dépassement pour faire aboutir le projet de révision constitutionnelle », a-t-on lu dans le communiqué sanctionnant le conseil des ministres du 5 septembre dernier. C’est la garantie donnée par Faure Gnassingbé à la veille des manifestations de l’opposition pour décanter la situation. Cette révision constitutionnelle aboutira-t-elle ?

Cette interrogation parce que la session extraordinaire des députés convoquée demain mardi à cet effet ne planchera plus sur le sujet. Et pour cause, le projet du gouvernement n’est pas encore sur la table des députés selon Christophe Tchao, le président du groupe parlementaire UNIR. Or François Nagbandja Kampatib, un député de l’Alliance des Démocrates pour le Développement Intégral (ADDI) souligne que le projet de loi n’a plus besoin de réécriture parce que la procédure existe déjà au moment de sa modification en 2002.

Le gouvernement est vraiment favorable à cette révision ? On s’en souvient que la  même initiative avait déjà été menée auparavant en 2014 et n’avait pas aboutit à cause des parlementaires UNIR qui ont voté contre.

« C’est du dilatoire », disait Tikpi Atchadam au lendemain de l’annonce du projet de révision constitutionnelle. Le gouvernement togolais essaie-t-il de gagner du temps comme le pense le leader du PNP ? En tout cas l’avenir nous édifiera.

Commentaire d'article

Umalis