Politique

Togo / Selon Ourna Gnanta, les réformes sont au tournant du chemin : Patience !

« On ne défonce pas une porte déjà ouverte », clame celui qui était alors cadre du parti de Dahuku Péré et qui porte aujourd’hui la casquette de militant du parti Union pour la République (UNIR), parti au pouvoir. David Ourna Gnanta ne semble pas d’accord avec l’opposition togolaise qui continue de mettre la pression pour la mise en œuvre des réformes.

« Quand on met la pression, il est important d’écouter la réponse des autorités. La décision de la commission de suspendre sa tournée et de procéder à la rédaction avec célérité des propositions de réformes est un geste important qui doit amener les acteurs à observer une trève », a-t-il indiqué. A cet effet, il invite « les leaders de l’opposition à privilégier la voie du dialogue tout en saluant le report responsable des manifestations de l’opposition au cours de cette semaine à Lomé ». Car, selon lui, « notre pays n’a plus besoin des turbulences qui entravent les activités économiques et repoussent les partenaires ».

En ce qui concerne la réalisation des réformes politiques constitutionnelles et institutionnelles ainsi que le retour à la Constitution de 1992 prônés par le Parti National Panafricain (PNP), Ourna Gnanta a trouvé la solution magique : « doter le Togo d’une nouvelle Constitution ».

Commentaire d'article

Umalis