Développement Economie

Un nouveau projet de ANCE-Togo pour venir à bout de la corruption

L’Alliance Nationale des Consommateurs et de l’Environnement du Togo (ANCE Togo) vient de mettre sur pied un Projet Pilote d’Action en Justice pour lutter contre la corruption dans notre pays. La cérémonie de lancement officiel a été présidée par le Président de la Haute Autorité de lutte contre la corruption et les infractions assimilées, Essohanam Wiyao en présence de Nicolas Berlanga-Martinez, le Chef de la délégation de l’Union Européenne au Togo et d’autres partenaires.

« Nous avons initié ce projet en vue de contribuer aux efforts de l’État togolais dans la lutte contre la corruption à travers le renforcement des capacités des corps de contrôle, les agents spécialisés de l’État, à travers des séances d’informations et de sensibilisations de lutte contre la corruption et aider le Togo à retrouver les créances s’il y en a », a indiqué Fabrice Ebeh, Directeur exécutif d’ANCE Togo. Désormais, la bonne gouvernance et la transparence dans la gestion de la chose publique au Togo sont garanties.

En effet, ce projet constitue un outil efficace pour soutenir les efforts des autorités nationales et promouvoir la bonne gouvernance économique ainsi que la lutte contre la corruption à travers des actions pilotes en justice. Par ailleurs, le Projet Pilote d’Action en Justice servira de catalyseur en encourageant une synergie d’actions entre la Haute Autorité et les organes judiciaires dans le but de réduire le taux d’impunité liées aux crimes financiers. A long terme, ce projet pourra permettre au Togo de corriger son image par rapport à l’indice mondial de perception de la corruption de Transparency International.

Financé par l’Union Européenne à hauteur de 612.854 d’euros avec l’appui technique de Transparency International, « ce projet s’inscrit dans la ligne droite des actions multiples du gouvernement pour l’assainissement des finances publics et la transparence dans les marchés publics entre autres » selon le Président de la Haute Autorité.

Commentaire d'article

Umalis