Politique

Togo / CAP 2015-PNP-Groupe des Six : Que la population se mobilise pour la libération des brebis perdues !

Accusées de violences, rébellion, dégradation et destruction des biens publics et privés, 27 manifestants du Parti National Panafricain (PNP) à Lomé se sont retrouvés derrière les barreaux à la suite des marches pacifiques synchronisées du 19 août dernier. Il a été annoncé qu’ils seront à la barre mardi.

En effet, le CAP 2015, le Groupe des 6 et le PNP ont été informés que 27 manifestants arrêtés dans le cadre des manifestations du PNP pour exiger le retour à la constitution de 1992 et l’effectivité du vote de la diaspora seront jugées mardi à 08 heures précises. Dans un communiqué public, les responsables de ces partis appellent les populations à se mobiliser massivement au palais de justice de Lomé  pour exiger leur libération.

Les leaders de l’opposition considèrent ces détenus à la prison civile de Lomé et dans les autres prisons comme des « prisonniers politiques ». Pour eux, rien de justifie leur détention et ils doivent recouvrer sans condition leur liberté. Par conséquent, le CAP 2015, le Groupe des 6 et le PNP lancent un appel à la population afin qu’elle reste disposée à soutenir également les détenus à Atakpamé, Sokodé et Kara dès que les dates de leur jugement seront connues.

Selon les chiffres communiqués la semaine dernière par le ministre togolais de la Justice Puis Agbétomey, les manifestants du PNP arrêtés lors des manifestations du samedi 19 août sont au nombre de 66.

Commentaire d'article

Umalis