Agro-Environnement

Togo/Campagne transhumance 2017: aucun cas de décès selon le Dr Batawi

Au cours d’une rencontre tenue en fin de semaine dernière à Kara, il a été dressé le bilan de la Campagne nationale de la Transhumance 2017 au Togo. La rencontre a été dirigée par le directeur général de l’élevage, le Dr Komla Batawi, en présence des membres des comités préfectoraux de transhumance, des procureurs de toutes les préfectures concernées, des agents des forces de l’ordre et de sécurité et des représentants des Peuhls au Togo.

« Il ressort donc après la mise en place de ce dispositif, qu’il y a eu peu de dévastation de champs et presque zéro cas de perte en vie humaine », a indiqué Komla Batawi. Selon lui, ces résultats sont dus à la mise sur pied d’un plan opérationnel 2017, qui a fait intervenir presque tous les acteurs à la base comme les éleveurs, les agriculteurs et surtout les pays pourvoyeurs de la transhumance. Ces résultats sont également dus à la création des infrastructures pour canaliser les animaux jusqu’à des points de chute aménagés.

Le phénomène de transhumance au Togo de par les années précédentes, a toujours occasionné des heurts entre les Peuhls transhumants et les populations autochtones soldés pour la plupart par des pertes en vies humaines.

Commentaire d'article

Umalis