Développement

Togo / La question de la parité homme-femme liée aux ODD tient à cœur au CINU

Une rencontre de formation et d’échanges avec les membres de la société civile, les organisations non gouvernementale (ONG) et les médias a eu lieu ce jeudi dans les locaux du Centre d’Information des Nations Unies (CINU). Elle vise à donner une nouvelle orientation aux activités de promotion de la recommandation n°5 des Objectifs de Développement Durable au Togo.

En effet, le thème de la rencontre était : « Genre et Objectifs de Développement Durable (genre et ODD)». Dans le cadre des efforts pour atteindre les ODD, le Togo a été choisi depuis janvier 2017 comme pays pilote pour la mise en œuvre de ces objectifs. Par conséquent, il y a un suivi des performances du pays à l’international essentiellement au Conseil économique et social (ECOSOC) au siège des Nations Unies, où un rapport d’évaluation à mi-parcours sur la réalisation des Objectifs du Développement Durable (ODD) a été présenté le 19 juillet par le Premier ministre, Komi Sélom Klassou.

La promotion de la scolarisation, la formation des jeunes filles et l’alphabétisation des femmes adultes sont les points essentiels à ne pas négliger afin de pouvoir relever ce défi. Selon Mme Anne Youroufi Kpedji, présidente du Commissariat à la Promotion de la Femme au Togo (CPROFET), la parité filles-garçons dans les écoles togolaises demeure encore de nos jours une illusion. En ce sens, le Centre d’Information des Nations Unies (CINU) au Togo vise à pour mettre en place avec l’aide des acteurs impliqués une équipe pilote pour mobiliser les ressources financières. Par ailleurs, des plaidoyers seront faits auprès des organisations internationales mais aussi auprès de l’Etat pour la sensibilisation des populations à la base sur la question de genre.

Commentaire d'article

Umalis