Santé

Interpol : Plus de 420 tonnes de produits médicaux de contrebande saisis en Afrique de l’Ouest

Dans le cadre d’une vaste opération de police internationale, Interpol a mené entre le 15 mai et le 17 juin derniers des descentes policières dans sept pays (le Bénin, le Burkina Faso, la Côte d’Ivoire, le Mali, le Niger, le Nigeria et le Togo). Cette initiative a mobolisé près de 1 150 agents de police, de douanes et d’agences de réglementation des produits de santé.

Plus de 41 millions de cachets et 13 000 cartons de produits médicaux et pharmaceutiques (compléments alimentaires, analgésiques, antibiotiques, médicaments anti-malaria…) d’origine douteuse ont été saisis, pour une valeur marchande d’environ 21,8 millions de dollars soit de 18,5 millions d’euros. Par ailleurs, environ 150 personnes ont été mises aux arrêts ou placées sous surveillance.

Les inspections policières ont eu lieu dans les marchés, les magasins, les pharmacies, les entrepôts, les véhicules et les fabriques clandestines. « Des initiatives comme l’Opération Heera visent non seulement à protéger le public de produits pouvant être dangereux pour la santé, mais aussi à démanteler des réseaux clandestins qui sont souvent liés à d’autres formes de crimes graves », a indiqué le directeur exécutif des services de police d’Interpol, Tim Morris.

Notons qu’Interpol ou Organisation internationale de police criminelle (OIPC) est une organisation internationale créée le 7 septembre 1923 dans le but de promouvoir la coopération policière internationale. Son siège se trouve à Lyon.

Commentaire d'article

Umalis