Media

Atteinte à la liberté d’expression: les Organisations de la Presse Togolaise montent au créneau

Plusieurs organisations de la Presse togolaise, 7 au total sont montées au créneau pour dénoncer une atteinte à la liberté d’expression. C’est après la tentative d’agression et les menaces proférées le 21 Août dernier par un groupe de conducteurs de taxis-motos contre le confrère Joseph Gadah, Directeur de publication du bimensuel Économie et Développement.

Selon le communiqué publié par les 7 organisations, « à la fin de l’émission, un groupe de conducteurs de taxis-motos surexcités, a envahi la devanture de la radio, bloquant la circulation, tentant de s’en prendre physiquement au confrère Joseph GADAH pour ses analyses et commentaires exprimés lors du débat. Ils ont proféré des menaces claires sur sa personne, sur tous les journalistes qui ne soutiendraient pas ce qu’ils considèrent comme  « une révolution en marche », ainsi que sur leurs familles ».

Tout en dénonçant cet état de chose, les organisations appellent les responsables des formations à la sensibilisation de leurs militants « afin d’éviter ce genre de comportements à l’encontre des professionnels des médias dans l’exercice de leur profession ». Les professionnels des Médias sont pour leur part invités à plus de prudence et de vigilance, mais surtout au respect des règles d’éthique et de déontologie du métiers.

Précisons que l’OTM, le CONAPP, l’UJIT, l’URATEL, le PPT, le SYNJIT et l’ATOPPEL sont les organisations de presse auteures du communiqué.

Commentaire d'article

Umalis