Politique

Togo / Le parti OBUTS condamne la violence et prône l’unité d’actions dans le patriotisme

A propos des manifestations organisées par le PNP de Tikpi Atchadam, le parti OBUTS et son président national Messan Agbéyomé Kodjo ont rendu public un communiqué qui fait un bilan des marches et dresse un devoir de mémoire pour situer les responsabilités politiques et sociétales.

COMMUNIQUE DE PRESSE OBUTS DU 23 AOUT 2017

Le Conseil du Bureau Politique de la formation politique OBUTS réuni le lundi 21 août 2017 s’est exclusivement penché sur le sujet prioritaire inscrit à l’ordre du jour notamment le bilan des marches synchronisées organisées par le Parti National Panafricain (PNP).

La formation politique OBUTS regrette qu’en dépit de sa mise en garde de la veille, la violence ait eu raison du caractère pacifique des manifestations portant ainsi atteinte au climat de paix et de sécurité qui prévaut dans notre pays, dans une région déjà en proie à la récurrence des actes de violence et d’insécurité.

Elle condamne la brutalité dont les marches ont fait l’objet.

La formation politique OBUTS s’incline devant la mémoire des victimes innocentes, présente ses sincères condoléances aux familles éplorées et souhaite un prompt rétablissement aux blessés.

Dans un souci d’apaisement, la formation politique OBUTS demande la libération immédiate de tous ceux qui sont détenus dans le cadre des manifestations du 19 août 2017.

La mobilisation qui a caractérisé les manifestations du 19 août 2017 témoigne de la forte demande et de l’impatience des populations de voir se matérialiser les réformes politiques et institutionnelles pour la consolidation de l’État de droit et de la bonne gouvernance dans notre pays.

Il urge que les pouvoirs publics tirent toutes les leçons et toutes les conséquences utiles, pour prévenir dans un esprit républicain tout débordement ultérieur qui serait nuisible à la cohésion et à l’unité nationales.

Par ailleurs ces derniers jours les citoyens épris de paix ont été peinés de découvrir plusieurs images de nos forces de l’ordre molestées et traitées de façon inhumaine, trainées à même le sol, telles que le révèlent les images sur les réseaux sociaux.

La formation politique OBUTS condamne toutes formes de violence d’où qu’elles viennent et s’indigne particulièrement que par leur colère des manifestants s’en prennent à des agents de l’état dans l’exercice de leur fonction républicaine.

Les forces de l’ordre sont les gardiens de notre temple commun le Togo, aujourd’hui comme demain. La formation politique OBUTS a toujours manifesté son hostilité contre la vindicte populaire.

Aussi il nous a été donné d’appréhender sur les mêmes images des manifestants brandissant des armes à feu. De tels agissements sont à décourager avec la dernière rigueur afin d’éviter les germes d’un conflit armé dont personne n’en sortirait victorieuse dans notre pays le Togo.

Les événements du 19 août dernier convient tous les acteurs socio-politiques à plus de responsabilité et de vigilance afin de préserver la paix, la sécurité et le patrimoine commun dans l’intérêt supérieur des générations présentes et à venir.

La formation politique OBUTS a constamment prôné l’unité d’action des forces de l’opposition. Elle prend acte de l’élan en cours et sera attentive à toute démarche structurée des forces démocratiques républicaines privilégiant l’intérêt supérieur de la Nation, et à même de faire aboutir dans la sincérité et l’Amour les légitimes aspirations du Souverain Peuple togolais.

Le contexte géopolitique mondial actuel nous interpelle à être plus attentifs aux aspirations du peuple et surtout de sa jeunesse connectée attentive et attentiste dans son quotidien afin d’œuvrer davantage ensemble à sa grandeur, à son épanouissement et sa Dignité.

Il s’agit d’une œuvre collective qui n’autorise aucune exclusion et convoque la mobilisation de toutes les ressources de la Nation aussi bien sur le territoire national que dans la diaspora.

 

Fait à Lomé le 23 aout 2017

 

Le Président national

Commentaire d'article

Umalis