Société

Togo : 25 détenus de la prison de Lomé désormais fixés sur leur sort grâce à l’ONG « Prison délices »

Dans le cadre du projet « Appui à l’accès au droit et à la justice », 25 détenus étaient le samedi passé à la barre au tribunal de Lomé au cours d’une audience publique. Ce projet qui est une initiative de l’ONG « Prison délices » vise à désengorger les prisons du Togo. La justice a été clémente pour certains des détenus et les autres en savent plus sur leur sort.

Le nombre pléthorique des détenus dans les prisons du Togo et leurs conditions de vie ont interpellé les responsables de l’ONG « Prison délices » qui ont décidé d’agir en faveur de ces derniers. Vu que les criminels et les accusés de délits mineurs cohabitent souvent, la réinsertion sociale de ces derniers constitue un véritable problème. Ainsi donc, cette ONG plaide pour l’organisation des audiences extraordinaires publiques afin de libérer quelques détenus accusés de faits mineurs comme le vol, l’escroquerie, les abus de confiance etc.

« Courant le mois du juillet dernier, les audiences extraordinaires ont été organisées pour les détenus de la prison d’Aného et de Sokodé et c’est le tour de Lomé. Cette audience extraordinaire concerne 25 dossiers », a indiqué Essodonda Tchakpi, porte-parole de l’ONG « Prison délices ». En effet, le projet « Appui à l’accès au droit et à la justice » a été lancé depuis 2012 et a permis de libérer plus de 2000 détenus. Cependant, ce projet ne concerne que les crimes mineurs et ne couvre pas des crimes comme le meurtre, les assassinats, le viol et autres crimes de sang.

Commentaire d'article

Umalis