Politique

Le Togo pourra-t-il devenir « un havre de paix et de démocratie » ?, s’interroge Me Tchassona Traoré

Le Mouvement Citoyen pour la Démocratique et le Développement (MCD) de Me Mouhamed Tchassona Traoré a rendu public un communiqué pour exprimer « sa profonde indignation et sa préoccupation face aux événements » du 19 août. Par ailleurs, il invite toutes les forces de l’opposition en vue de mener des actions indispensables pour répondre aux légitimes revendications du peuple togolais.

COMMUNIQUE Mouvement Citoyen pour la Démocratique et le Développement (MCD) relatif aux violences perpétrées sur les manifestants suite à la marche du PNP.

Au Togo le droit de manifester est consacré par la constitution en son article 30. Cette disposition engage le gouvernement à protéger et encadrer les manifestants par toutes les mesures respectant l’intégrité physique conformément aux dispositions en vigueur.

Il est inadmissible que le Togo après avoir traversé des années troubles, dans sa quête permanente de la démocratie connaisse les événements de ce jour avec des pertes en vies humaines, des blessés graves et la dégradation des édifices publics à Lomé et à l’intérieur du pays, comme à Sokodé qui est aux dernières nouvelles comme en état de siège.

Cette triste situation qui malheureusement vient encore ternir l’image de notre pays, quelques semaines après les fameuses cérémonies de purifications, conforte les plus sceptiques sur la réelle volonté de ce régime de faire du Togo, un havre de paix et de démocratie.

Ces violences déjà perceptibles lors de la conférence de presse des Ministres de la Sécurité et de l’Administration territoriale, confirment le réel dessein mortifère de mater par tous les moyens non conventionnels, toutes les revendications pourtant légitimes du peuple togolais pour faire de notre pays un Etat de droit et de démocratie à l’image des autres nations de la sous-région ouest africaine.

Le MCD déplore l’absence de toutes mesures adéquates pour l’encadrement de cette marche annoncée de longue date, non interdite et dont le gouvernement tente de justifier les actes actuels sur les simples motifs d’itinéraires non convenu d’accord parties.

Face à cette situation le MCD exprime sa profonde indignation et sa préoccupation face aux événements de ce jour, dont la nation toute entière pleure encore d’innocentes victimes de tous bords, présente ses condoléances aux familles éplorées et souhaite prompt rétablissement aux blessés.

Le MCD lance un appel à toutes les forces de l’opposition pour engager des réflexions stratégiques pour des actions indispensables à l’aboutissement des légitimes revendications du peuple togolais afin que les réformes constitutionnelles et institutionnelles puissent s’opérer, toutes actions cessantes, pour épargner à notre peuple la répétition des épreuves que nous condamnons aujourd’hui.

Fait à Lomé, le 19 août 2017

Me Mouhamed TCHASSONA TRAORÉ

Commentaire d'article

Umalis