Diplomatie

Le président ghanéen Nana Akufo-Addoh, bientôt médiateur dans la crise actuelle au Togo ?

Depuis les évènements tragiques du week-end dernier au Togo, un climat de tension et de peur plane sur les populations. Dans les esprits, les conséquences des crises politiques qu’a connues le pays sont toujours vivantes. Quand la paix semble menacé sur leur territoire, les togolais se réfugient souvent dans les pays limitrophes. C’est dans cet ordre d’idée qu’un député ghanéen invite son leader politique à intervenir pour la paix dans le pays de Faure Gnassingbé.

Selon les informations, un membre de la commission des affaires étrangères du Ghana, le député  Samuel Okudzeto Ablakwa a rappelé que son pays subira également les conséquences d’un éventuel enlisement de la situation au Togo comme ce fut déjà le cas en 2005. A cet effet, ce dernier appelle le leader ghanéen Nana Akufo-Addo à jouer la médiation entre l’opposition togolaise et le parti au pouvoir afin de mettre fin à la « crise politique » actuelle. Notons que les autres pays de la sous-région se préoccupent tout autant des évènements qui ont marqué la journée du samedi 19 août dernier.

Le député Samuel Okudzeto Ablakwa, tout en saluant le professionnalisme des forces de l’ordre ghanéennes qui ont encadré la manifestation des ressortissants Togolais à Accra, nourrit l’espoir de voir un dénouement pacifique de la situation qui prévaut actuellement au Togo. D’ailleurs, les choses risquent de s’envenimer vu que plusieurs autres manifestations sont prévues par l’opposition dans les prochains jours.

 

Commentaire d'article

Umalis