Politique

Togo / Selon le ministre Yark, le PNP « doit faire peur à tous les Togolais » : Une contre-campagne ?

Invité dans une émission ce matin sur radio Victoire Fm, le ministre de la Sécurité et de la Protection civile, Yark Damehane a mis en garde la population contre les manifestations du Parti National Panafricain (PNP). En effet, des marches pacifiques synchronisées auront lieu sur toute l’étendue du territoire ce samedi 19 août 2017. Cependant, des émissaires du gouvernement sont à pied d’œuvre pour saper l’organisation de ces manifestations publiques.

Dans un courrier adressé par Tikpi Atchadam aux autorités publiques le 6 août, le PNP a fait savoir sa volonté d’organiser une manifestation à caractère publique. Cependant, les axes choisis par le PNP ne sont pas du goût des acteurs du gouvernement. A cet effet, une conférence de presse animée par le ministre de la Sécurité et de la protection civile, Yark Damehane et son collègue de l’administration territoriale, Payadowa Boukpessi a eu lieu hier. Ils ont donc procédé à une autre délimitation pour les manifestions du PNP ; ce à quoi s’oppose le leader du PNP. Par ailleurs, les émissaires du gouvernement ont pris d’assaut les chaînes locales de radio ce matin pour exprimer leur position par rapport à ces marches simultanées du PNP.

« Il y a plus de 113 partis politiques dans notre pays, mais c’est la première fois que nous constatons qu’un parti politique envoie des émissaires dans les pays voisins pour mobiliser les gens pour venir manifester sur le territoire national. Mais lorsqu’on est focalisé sur certains quartiers qui ont leur histoire dans ces pays, il nous revient de faire beaucoup attention. S’il fait peur, c’est compte tenu de ce qu’il développe et cela doit faire peur à tous les Togolais. Nous avons tous les moyens de mettre au pas ce parti politique. De toute façon, s’il ne respecte pas ce que nous disons, nous n’allons pas les laisser faire », soutient le ministre Yark sur la radio Victoire Fm.

Commentaire d'article

Umalis