Société

Togo / La jeunesse de Sokodé sensibilisée sur les risques liés à la migration clandestine

L’Association des Ressortissants Togolais en Bavière (Allemagne) en collaboration avec l’association Visions Solidaires et l’Association Humanitaire pour Tous (AHUTO) a organisé ce jeudi 17 août une journée de sensibilisation et d’information à l’endroit des jeunes de la ville de Sokodé (420 Km au Nord de Lomé). Cette campagne de sensibilisation vise à promouvoir une « migration sûre, ordonnée et régulière » auprès de la jeunesse togolaise.

Le choix de la ville de Sokodé, selon les organisateurs, vient du fait que c’est une zone de « forte migration au Togo ». Selon le Colonel Monpiong, 8 jeunes sur 10 de Sokodé ne jurent que par l’immigration. En effet, la migration massive des ressortissants de Sokodé constitue l’une des conséquences immédiates de la crise politico-économique qui a secoué le Togo des années 90 et 2000. Après cette vague d’immigrés sous-couverts du statut de « demandeur d’asile », des fils et filles de cette localité ont pris voulu concrétiser leur rêve de l’Eldorado européen à travers une migration irrégulière via le Niger et la Libye puis à travers la méditerranée. C’est d’ailleurs cette situation qui est à l’origine de l’initiative de l’Association des Ressortissants Togolais en Bavière (Allemagne) et ses partenaires.

Par conséquent, les jeunes de Sokodé et leurs parents ont été sensibilisés sur ce fléau et sur les pistes de solution afin de venir à bout de ce phénomène. D’ailleurs en prélude à cette campagne de sensibilisation, une séance de travail a eu lieu entre les organisateurs et les autorités locales pour élaborer les mesures essentielles à mettre en place pour amener les jeunes à éviter cette aventure périlleuse. « Les parents doivent éduquer leurs enfants depuis la naissance jusqu’à leur trouver une place au sein de la société pour qu’ils ne puissent pas constituer une charge ou un danger pour leur communauté », a proposé Col Monpiong.

Par ailleurs, le secrétaire général de l’Association des Ressortissants Togolais en Bavière, Babadéré Fofana, a suggéré la création des espaces de discussion entre la diaspora et la jeunesse de Sokodé en vue d’attirer leur attention sur les réalités de la vie en Occident.

Commentaire d'article

Umalis